Un peu d'histoire 3

  • 4755 ASTO

Le Royaume Stellaire de Sidéria passe dans une phase plus active. Ses succès face à l'Union Populaire Andérienne donnent confiance tant aux amiraux qu'au peuple. Il est alors décidé de libérer les systèmes centraux. Le RSS passe alors à l'offensive dans le système d'Olysion et arrive à repousser l'UPA hors du système solaire.

Rapidement, l'Union tente de reprendre ce système, obligeant la flotte sidérienne à quitter les orbites proches de la planète principale, Olysion, mais n'arrivera pas à la chasser du système. Le premier front de la zone de conflit est ouvert et les escarmouches sont quotidiens.

  • 4760 ASTO

Avec la même idée, le RSS décide de libérer le système de Mekchtaca. La flotte sidérienne arrive à repousser l'Union en périphérie du système.

  • 4761 ASTO

Le front s'étend au système d'Ulludrimn. La flotte andérienne est encore une fois repoussée en périphérie.

  • 4762 ASTO

Malgré ces victoires, la situation est très difficile pour les populations de ces systèmes. Le Royaume Stellaire décide alors de mettre en place des ponts "aériens" pour les soutenir. Il propose même l'exode temporaire. Mais peu de personnes s'y résolvent, ne voulant pas craquer sous la pression et surtout garder une attitude la plus neutre.

  • 4763 ASTO

Malgré cette neutralité exprimée, un nombre assez important de personnes se sentent redevables. Discrètement, se crée alors un système de soutient au Royaume Stellaire. Des matières premières transitent le plus discrètement possible vers le RSS.

  • 4764 ASTO - 4792 ASTO

La guerre s'enlise dans les trois systèmes centraux. Les deux nations décident de construire des stations spatiales en périphérie. Elles servent de relais, de rabouts et de centres de commandement.

  • 4793 ASTO

Un cargo du Royaume Stellaire est intercepté par une flotte avancée de l'Union Populaire. Les doutes sur la neutralité des nations centrales sont confirmés.

  • 4801 ASTO

Les orientations budgétaires du Royaume payent. Les chercheurs découvrent les ondes gravitiques supra-luminiques. Réalisant rapidement l'intérêt, les recherches se concentrent sur elles. En quelques mois seulement est mis au point le premier senseur à ondes gravitiques supra-luminiques ayant une portée d'environ 100 minute-lumières (environ 12 UA) en temps réel, portée qui augmentera progressivement jusqu'à 2500 minute-lumières (environ 300 UA) de nos jours. Rapidement, le principe sera étendu aux systèmes de communication.

  • 4802 ASTO - 4804 ASTO

Après cette découverte majeure, la recherche comprendre de mieux en mieux les ondes gravitiques supra-luminiques. Outre les utiliser comme ondes porteuses pour les communication, elle comprend comment les manipuler. Elle met ainsi au point la propulsion par distorsion gravitique localisée (PDGL). La vitesse maximale théorique d'un astronef est de 0.99 célérité. Pour des raisons de sécurité, elle sera limitée à 0.9 c ce qui constitue une progrès non négligeable comparé aux vitesses du moment tournant à un maximum de 0.35 célérité.

  • 4805 ASTO

Le programme de production du RSS est totalement redéfini. Le renouvellement de la flotte est accéléré pour introduire la PDGL.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×